La lecture sur écrans

Pour créer des pages et articles accrocheurs, vous devez tenir compte de trois réalités sur notre comportement de lecture en ligne...

Temps de lecture active : 7 min.

  • On ne lit pas les pages web ou articles, on les survole;
  • On ne choisit pas la meilleure option, mais plutôt la première qui semble au moins correcte;
  • On ne cherche pas à comprendre comment les choses fonctionnent, on se débrouille.

On ne lit pas sur un écran : on survole

Les études démontrent que les gens ne lisent pas de la même façon sur un écran d'ordinateur que sur papier. Cela est encore plus vrai lorsqu'ils consultent un site web sur un téléphone ou une tablette.

Vous devez absolument comprendre ceci : les gens ne lisent pas ce que vous écrivez du début à la fin. Ils survolent plutôt votre page à la recherche de quelques mots ou de quelques éléments visuels qui les concernent. Vous devez en tenir compte dans la rédaction de vos pages et articles et dans la création de contenu pour le Web.

On ne prend pas de décisions optimales : on « satisfice »

Le « satisficing » est un mot-valise qui a été inventé par le sociologue Herbert Simon, à la fin des années 50, pour décrire le comportement des gens lorsqu'ils prennent des décisions.

Selon Herbert, les gens ne prennent pas des décisions informées, basées sur une recherche d'information. Ils se contentent plutôt de la première option qui leur semble au mieux correcte. Le terme « satisficing » vient des mots « to satisfy » (répondre à un besoin) et « suffice » (suffire). Autrement dit, quelle est la solution la plus facile et rapide, susceptible de répondre à mon besoin?

Ce comportement s'applique bien sûr à la façon dont nous consultons et utilisons les sites web et applications au quotidien. On cherche rarement comment mieux faire si l'on a une solution satisfaisante pour le moindre effort possible.

On ne cherche pas à comprendre : on se débrouille

Est-ce que vous lisez le manuel ou les instructions d'un appareil ou d'un meuble que vous achetez? C'est la même chose en ligne, on ne cherche pas à comprendre comment les choses fonctionnent, à la place on bidouille et on se débrouille. On trouve une façon qui fonctionne bien pour nous.

Les utilisateurs et visiteurs de votre site web auront le même comportement en lisant vos pages. Ils ne chercheront pas à comprendre comment vous avez conçu votre site et de quelle façon vous avez organisé l'information qui s'y trouve. Ils iront plutôt de quelques clics et verront s'ils peuvent assez facilement trouver ce qu'ils cherchent.

Références

Canivet, I. (2017). Bien rédiger pour le Web : Stratégie de contenu pour améliorer son référencement naturel (4ᵉ éd.). Eyrolles.

Krug, S. (2014). Don’t Make Me Think, Revisited: A Common Sense Approach to Web Usability (3ᵉ éd.). New Riders. (Compte BaNQ requis)

Redish, J. (Ginny). (2012). Letting Go of the Words : Writing Web Content that Works (2ᵉ éd.). Elsevier Science.