Le mythe des trois clics

Un visiteur risque-t-il de quitter un site s'il ne trouve pas ce qu'il cherche en trois clics? Voyons ce que dit la recherche à ce sujet.

En utilisabilité du Web, on parle souvent de la « règle des trois clics », qui stipule essentiellement que sur un site web, tout doit être à un maximum de trois clics du point de départ, faute de quoi le visiteur se découragera et abandonnera sa tâche. Or, il n'en est rien!

Des tests d'utilisabilité du Web démontrent plutôt que la clareté des choix à faire et « la facilité » du chemin à parcourir sont plus importants que le nombre de clics requis pour atteindre une destination.
Premièrement, les gens cherchent souvent, plutôt que de naviguer. Deuxièmement, lorsqu'ils naviguent, si les choix sont faciles et clairs, ils n'auront aucune difficulté à cliquer quatre ou cinq fois plutôt que trois, pour atteindre leur objectif.

La recherche démontre par ailleurs que les visiteurs tendent à être soit plus enclins à utiliser la boite de rercherche (search-dominant users) ou plus enclins à utiliser le menu de navigatoin (link-dominant users).

Pense à la dernière fois que tu as visité les sites d'Amazon, d'Applie ou de Kijiji. As-tu choisi la navigation, ou plutôt que la barre de recherche? Si tu as choisi la navigation, y avait-il vraiment moins de trois clics pour te rendre à destination? Probablement pas. Sauf que les choix à faire étaient sans doute très clairs et t'ont permis de rester « motivé(e) » en sachant que tu étais sur la bonne piste!

Lorsque la navigation est privilégiée, c'est donc l'odeur de l'information qui compte, davantage que le nombre de clics.